• Le Village des enfants

Fondateur

Le Village des enfants
Le Village des enfants de l’Atlas a été fondé par le Suisse Hansjörg Huber en 2015. Avec l'aide de sa compagne, il a réalisé sa vision : là où il n'y avait rien, il a créé un village entier dédié aux enfants abandonnés. Auparavant entrepreneur dans les assurances, il a investi une grande partie de ses biens pour leur offrir un futur meilleur. A ce jour 71 enfants vivent déjà dans notre village et 39 autres devraient bientôt les rejoindre. Et la construction d'autres villages similaires est prévue.

Les enfants de l’Atlas

D'où viennent les enfants de l’Atlas?
Dans de nombreuses sociétés, les mères célibataires se voient stigmatisées et exclues. Dans le besoin le plus extrême, il arrive qu'elles abandonnent leur enfant devant une église, une mosquée ou un poste de police. D'après les chiffres officiels, ce sont ainsi près de 9 000 bébés qui seraient ainsi "abandonnés" chaque année au Maroc. On imagine combien leurs débuts dans la vie peuvent être difficiles. En général ils se retrouvent dans les centres d'accueil surpeuplés du pays. Presque tous nos enfants de l’Atlas viennent directement de ces centres. Nous souhaitons leur offrir un foyer chaleureux, ainsi que leur donner la chance de s'intégrer dans la société marocaine comme des membres à part entière.

Art et culture

Hansjörg Huber, le fondateur
du village, offre à ses protégés non seulement un foyer, mais aussi un accès à l'art et la culture. Ce collectionneur a créé dans le village sa propre galerie d'art, avec des oeuvres de grande valeur, issues de différentes époques. Les oeuvres exposées sont vendues au profit du village d'enfants; le bénéfice des ventes est reversé dans sa totalité à notre projet caritatif. Dans l'amphithéâtre du village ont lieu régulièrement des spectacles, des concerts, des lectures, auxquels sont aussi invités des visiteurs des villages alentour. Le théâtre sert en même temps de scène aux enfants : leur participation personnelle à des spectacles pour le village leur permet de gagner en expérience et en confiance en soi.

Fierté et estime de soi

Dans beaucoup de religions, les enfants nés hors mariage sont encore stigmatisés.
Leur vie est un véritable parcours du combattant, ils sont sans cesse victimes de préjugés. Nous souhaitons faire de nos enfants de l’Atlas des citoyens solides, leur donner une identité propre, une fierté et une estime de soi qui les renforcent dans la conduite de leur vie. C'est pourquoi nous investissons avant tout dans l'éducation. En plus de l'arabe marocain, leur langue natale, nos garçons et filles apprennent le français dès leur plus jeune âge. Une fois qu'ils sont à l'école, vient s'ajouter l'enseignement de l'anglais. Chacun d'entre eux est encouragé à se développer dans tous les domaines. Les enfants suivent des cours de danse, apprennent un instrument de musique et se familiarisent avec les activités agricoles. Notre projet est de leur permettre ensuite de suivre une formation en apprentissage ou des études.

Autosuffisance

Avec l'aide de nos partenaires et sponsors,
nous souhaitons gérer notre propre ferme et cultiver nous-mêmes nos fruits et légumes. Chaque enfant aura la responsabilité d'une parcelle et d'un animal. Les produits de la ferme seront vendus dans la boutique du village, ainsi que des produits artisanaux traditionnels. Les bénéfices de la vente reviendront à la communauté.

Philosophie

Les cinq piliers des enfants de l’Atlas
Voici les cinq piliers qui soutiennent notre façon de penser et d'agir.
Le bien-être de l'enfant est constamment au coeur de nos préoccupations.
Pilier 1
Chaque enfant a besoin d'une personne de référence qui soit responsable et digne de confiance - une mère.
Pilier 2
Chaque enfant doit pouvoir grandir naturellement avec ses frères et soeurs.
Pilier 3
Chaque enfant doit pouvoir habiter dans une maison et s'y sentir chez lui.
Pilier 4
Chaque enfant doit pouvoir vivre dans une communauté villageoise et y grandir en tant que membre respecté.
Pilier 5
Chaque enfant doit pouvoir grandir dans un environnement propice à l'éducation, l'art et la culture.

Partenaires et Sponsors

C'est aussi grâce
à nos partenaires et sponsors que le village a pu être créé.
Les entreprises et institutions suivantes nous ont soutenus.

Interview

"Nous offrons des visions d'avenir à nos enfants"

Comment vous est venue l'idée de fonder un village d'enfants?

Comment vous est venue l'idée de fonder un village d'enfants?

Cela fait 50 ans que je suis sensible au sort des plus faibles. Pourquoi n'a-t-il rien alors que moi, j'ai tout? Cette question m'a préoccupé depuis qu'à l'âge de 22 ans, j'ai visité un village d'enfants en Suisse. Là j'ai su qu'un jour, je monterais une initiative similaire. Une fois achevée ma carrière d'entrepreneur dans les assurances, j'ai eu connaissance du destin des enfants "abandonnés" au Maroc. En 2008, j'ai déménagé de Zürich à Marrakech et décidé d'investir la moitié des liquidités de mon patrimoine pour construire le village. La construction en a commencé en 2013, et en 2015 on a pu commencer à y accueillir les premiers enfants.

Comment les bébés et les enfants arrivent-ils dans votre village d'enfants?

Comment les bébés et les enfants arrivent-ils dans votre village d'enfants?

Qui trouve un bébé abandonné l'amène dans un centre d'accueil du pays. Mais ces centres sont surpeuplés. Ils n'ont pas de temps à offrir pour le jeu, pour l'amusement, pour le développement des capacités de l'enfant. La plupart de nos enfants viennent directement de ces centres pour rejoindre la communauté du village. D'autres encore viennent de familles littéralement brisées et nous sont adressés par le tribunal des familles.

Dans quel état sont les enfants quand ils arrivent au village?

Dans quel état sont les enfants quand ils arrivent au village?

Beaucoup de nos bébés sont déjà traumatisés avant d'arriver au monde. En effet personne ne s'est réjoui de leur arrivée. Beaucoup des mères enceintes ont essayé d'avorter par tous les moyens. D'autres enfants viennent de familles brisées, ont vécu des choses terribles et sont dans un état de choc ou apeurés à leur arrivée. C'est beau de les voir se raviver et s'épanouir au fil du temps. Nous devons tout faire pour que chaque enfant puisse surmonter son traumatisme et se sentir aimé, protégé et valorisé.

Et d'où viennent les mères d'accueil des enfants?

Et d'où viennent les mères d'accueil des enfants?

Nos mères d'accueil viennent des villages voisins. Nous les choisissons avec le plus grand soin. Non seulement elles jouent le rôle essentiel de personne de référence pour les enfants, mais ce sont aussi elles qui font le lien avec la communauté traditionnelle. Toutes nos mères d'accueil sont scolarisées et formées aux soins de santé et d'hygiène.

Combien de temps les enfants restent-ils au village?

Combien de temps les enfants restent-ils au village?

Nous sommes en charge de l'éducation de nos enfants et devons aussi pouvoir leur assurer une formation plus tard. Je suis en train de créer un parcours de formation professionnelle inspiré du modèle suisse pour leur permettre un apprentissage par exemple en tant que menuisier ou technicien du métal. Nos protégés restent dans le village jusqu'à la fin de leur formation et jusqu'à ce qu'ils soient en mesure de subvenir eux-mêmes à leurs besoins.

D'où vient le nom « enfants de l’Atlas »?

D'où vient le nom « enfants de l’Atlas »?

Notre premier village est situé au pied des montagnes de l'Atlas au Maroc. Mais le terme "atlas" renvoie aussi à la représentation du monde dans son entier, il évoque l'internationalité. Je souhaite ériger un phare, un projet pilote à reproduire et à imiter. Je souhaite donner à des enfants infortunés de ce monde la possibilité d'accéder à une formation et d'avoir des visions, des projets. On pourrait construire de tels villages sur toute la planète. Il y a des milliers d'autres Hubers qui ont bon coeur et assez d'argent pour construire de tels villages. Le reste de ma vie en tout cas appartient à ces enfants.

Est-ce qu'il y aura aussi une école dans le village d'enfants?

Est-ce qu'il y aura aussi une école dans le village d'enfants?

En premier j'ai créé une crèche - une structure combinant jardin d'enfants et école maternelle pour nos enfants entre deux et cinq ans. J'ai conçu la crèche de telle façon que les enfants soient stimulés dès le début et mis en situation de réussir à l'école ensuite. Ici ils suivent des cours de français et d'arabe. Les langues étrangères permettent la communication et la communication fait accéder au savoir. Or ces enfants vont devoir s'y retrouver dans une société globalisée. Ensuite je vais peut-être aussi mettre en place une école, avec l'aide d'experts.

De quelles autres façons favorisez-vous l'éveil et le développement des enfants au village?

De quelles autres façons favorisez-vous l'éveil et le développement des enfants au village?

D'abord, tous les enfants doivent pouvoir grandir dans un bel environnement, entourés d'art et de culture. Chez nous ils peuvent voir partout autour d'eux des peintures, des dessins, des photographies. J'ai pour projet d'ouvrir bientôt un atelier et d'y inviter des artistes de la région, qui puissent encadrer la création d'oeuvres par les enfants eux-mêmes. Chaque enfant doit aussi apprendre à jouer d'un instrument de musique; je suis justement en train de recruter des professeurs de musique. Par ailleurs chez nous il y a un mot d'ordre : "mens sana in corpore sano" - un esprit sain dans un corps sain. Nous amenons les enfants tous les mercredis à un cours d'éducation physique à Marrakech. Par ailleurs j'ai engagé un professeur de sport, un jeune étudiant, qui fait faire du sport tous les dimanches aux enfants sur notre terrain.

Votre village d'enfants a même sa propre galerie d'art, qui compte environ 300 peintures et photographies, vendues au profit des enfants de l’Atlas. D'où vient cette initiative?

Votre village d'enfants a même sa propre galerie d'art, qui compte environ 300 peintures et photographies, vendues au profit des enfants de l’Atlas. D'où vient cette initiative?

Tout au long de ma vie, j'ai rassemblé des oeuvres d'art partout dans le monde. Chacune a son histoire. Maintenant je vends ces oeuvres et le bénéfice ira à notre organisation. Qui achète une de ces oeuvres, aide les enfants et donne à cette oeuvre une nouvelle histoire.

Pourquoi une mosquée dans le village?

Pourquoi une mosquée dans le village?

Je suis peut-être le seul protestant à avoir construit une mosquée en Afrique. J'ai même engagé un imam pour animer la communauté. La religion joue un grand rôle dans la société marocaine. En résumé : la mosquée est essentielle pour que les enfants puissent ensuite bien s'intégrer dans la société.

Il y a aussi une petite ferme dans le village ...

Il y a aussi une petite ferme dans le village ...

Oui, nos enfants doivent pouvoir grandir entourés d'animaux, d'arbres et de plantes. Nous souhaitons aussi qu'ils se familiarisent avec l'agriculture. L'idée est que plus tard, les habitants du village soient en mesure de récolter des légumes et des fruits qu'ils auront eux-mêmes cultivés.

Si vous deviez résumer la philosophie du village d'enfants en quelques mots?

Si vous deviez résumer la philosophie du village d'enfants en quelques mots?

Une des peintures exposées au village est intitulée "Fierté". C'est l'axe-même de notre action. Nous souhaitons faire de nos enfants des personnes fières et fortes, qui ne se laissent pas écraser juste parce qu'ils ont dû grandir sans leurs parents biologiques. Ils doivent être particulièrement forts, sans quoi ils sombreront. Le but est que notre éducation vienne pallier à l'absence de fierté familiale. Nos enfants doivent pouvoir dire plus tard : "Je parle trois langues, je joue d'un instrument de musique, je sais danser - et toi, que sais-tu faire?"

Il y a même un amphithéâtre dans le village ...

Il y a même un amphithéâtre dans le village ...

Effectivement. Chez nous, il n'y a délibérément pas de télévisions ni de téléphones mobiles dans les maisons. En revanche, il y a un amphithéâtre de 300 places. Il offre une scène pour nos enfants, ainsi que pour les conteurs, comédiens et musiciens qui viennent nous rendre visite au village. Quand un enfant de trois ans assiste à un concert de violon, naissent des rêves. Nous offrons des visions d'avenir à nos enfants!

Vous dites qu'il est primordial de "renforcer les enfants par le coeur". Que voulez-vous dire par là?

Vous dites qu'il est primordial de "renforcer les enfants par le coeur". Que voulez-vous dire par là?

Ce n'est pas une expression consacrée mais chacun peut comprendre de quoi il s'agit. Tout ce que nous êtres humains faisons avec coeur, amitié et amour pour les plus faibles, portera ses fruits. Avec de l'amour on peut guérir les blessures. Laissons nos coeurs parler, pour aider les enfants à retrouver leur droit. Leur droit à une vie avec des visions d'avenir, des rêves, de vraies chances. Avec beaucoup de coeur et d'amour, nous pouvons rendre cela possible.

Visites

Vous souhaitez nous connaître, nous rendre visite?
Vous trouverez notre village à une bonne trentaine de kilomètres au sud de Marrakech, à proximité de la petite ville de Tahannout. Les montagnes de l'Atlas plantent le décor pittoresque de notre village. Nous vous ferons visiter le village avec plaisir. Prenez rendez-vous avec nos responsables et venez visiter la galerie d'art, la ferme, la crèche et la mosquée du village. Si vous le souhaitez, un chauffeur peut venir vous chercher directement à votre hôtel. Nous nous réjouissons de vous accueillir!
  • Spendenkonto
  • IBAN DE35591900000118020006
  • BIC SABADE5S
  • Bank 1 Saar
Copyright © 2018 Die Kinder von Dar Bouidar e.V. - Tous droits réservés